Choisir le bon traitement anti puce pour son chien

Avant de se lancer dans l’achat d’un traitement anti puce pour son chien, il faut avant tout être sûr de la présence de ces petites bêtes. Pour ce faire, il suffit juste de placer un tissu ou une feuille blanche au-dessous de la base de la queue du chien.

traitement-anti-puce.jpg

Ensuite, secouer ou frotter cette partie, et si des petits points rouges apparaissent sur le tissu ou la feuille, le chien est bien infesté. Il est conseillé de chercher conseil auprès du vétérinaire qui connaît déjà bien l’animal. En tout cas, un traitement anti puce adapté doit s’effectuer généralement une fois par mois.

Traitement anti puce : comment ça marche ?

Quand on applique un traitement anti puce, il ne faut pas baigner le chien pendant au moins les 24 heures qui suivent pour une meilleure efficacité. Il ne faut pas non plus le laisser aller sous la pluie. Et si d’autres chiens ou animaux se trouvent dans la maison, l’en séparer.

spray-traitement-anti-puce.jpg
Pour le spray traitement anti puce, le vaporiser de manière uniforme sur tout le corps du chien. La pipette s’applique sur la peau du cou alors que le collier, imprégné d’un traitement anti puce spécial, s’attache aisément mais doit être renouvelé au bout de 4 mois environ. Les comprimés sont à faire avaler au chien directement et agissent après 2 heures. Leur action dure pendant 30 jours. Le shampooing, le plus souvent utilisé en traitement anti puce, s’étale sur tout le corps, tandis que les gouttes doivent être administrées entre ses omoplates et sur la base du poids du chien.

Les risques pour votre chien

Le collier peut engendrer une réaction allergique, et de son côté, l’odeur et le bruit du vaporisateur peuvent incommoder le chien. Il existe aussi un risque d’ingestion du traitement anti puce et d’autres éventuels effets secondaires.

Author: Flora

Share This Post On